Les partis politiques  descendent demain dans l’arène pour deux semaines, afin de convaincre le maximum d’électeurs.

L’argument et le programme politique. Pour l’Union démocratique du Cameroun (UDC), c’est ce diptyque qui renversera toutes les tendances. Selon Adamou Youmo Koupit, tête de liste de ce parti à l’Ouest et membre du Bureau politique, la campagne électorale en vue de l’élection sénatoriale qui débute demain samedi sera le moment idéal pour mobiliser le maximum d’électeurs d’autres formations politiques en faveur de sa liste.

A l’Ouest précisément, l’UDC compte 161 conseillers municipaux, alors que le RDPC en totalise 983 ! « Rien n’est acquis d’avance. Sinon, on aurait déjà proclamé les résultats avant même la tenue des élections. Nous allons mouiller le maillot » souligne Adamou Youmo Koupit.

Ce parti entend déployer la même stratégie dans le Littoral, où il compte deux conseillers et est en compétition avec le l’ANDP (trois conseillers municipaux), le RDPC (776 conseillers municipaux), le SDF (135 conseillers municipaux), l’UNDP (six conseillers municipaux) et l’UPC (54 conseillers municipaux).

Au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), la réalité des statistiques aurait pu commander de dormir tranquillement sur ses lauriers. Tant, le parti détient le plus grand nombre de conseillers municipaux dans les dix régions où il est en compétition. Mais, la machine de la campagne sera en branle avec le même sérieux et la même rigueur.

Pour cela, le secrétaire général du Comité central du RDPC, Jean Nkuété, préside une réunion ce jour avec les chefs de délégations permanentes régionales du parti. Il sera question, de source interne, de diffuser la circulaire relative à l’organisation de la campagne électorale et du rappel d’autres modalités à prendre en compte durant ces deux semaines.

Du côté de l’Union nationale pour la démocratique et le progrès (UNDP, son président national, Maigari Bello Bouba, fera une importante communication dès ce jour. Ceci pour fixer le cap et définir les enjeux de la campagne, alors que le parti est engagé dans les dix régions du pays.

D’après Maidadi Saidou, tête de liste de cette formation politique dans le Nord, toutes les dispositions sont d’ores et déjà prises pour une campagne efficace et victorieuse.

La même détermination est affichée au Social Democratic Front, où les différents candidats et les membres du National executive committee (NEC), étaient en réunion hier à Yaoundé. La machine est bien huilée, d’après les différents responsables et le parti est prêt à rentrer dans l’arène samedi.

Source: cameroon-tribune.cm

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here