A la surprise générale, le président fondateur du Social Democratic Front (SDF) John Fru Ndi, avait décidé de ne pas se présenter à la primaire de son parti pour le compte de la présidentielle de 2018.C’était lors du congrès du parti tenu du 22 au 25 février dernier à Bamenda.

Dans une interview accordée au journal Le Messager, le Chairman a révélé des raisons qui ont motivé sa décision. Au-delà de l’aspect moral évoqué, il faut souligner que des arguments médicaux ont compté pour beaucoup dans la décision de John Fru Ndi. Au-devant de la scène politique camerounaise depuis 1990, l’homme aujourd’hui de 77 ans dit ne plus avoir la force de sa jeunesse pour aborder une échéance électorale.

« Je sens que je ne peux plus voyager sur les routes de ce pays à cause de ma colonne vertébrale et ma santé. Je ne peux plus le faire comme quand j’étais jeune (…) », a révélé John Fru Ndi. Celui qui estime être le « Moïse » de la scène politique camerounaise n’a pas manqué de lancer un pique au chef de l’État Paul Biya au pouvoir depuis 36ans.

« Il faut savoir laisser les choses contrairement à certains qui pensent qu’il faut s’y accrocher toute la vie. Il faut apprendre dans la vie à laisser les choses pour permettre aux autres d’apporter leurs contributions », a lancé John Fru Ndi.

Depuis sa création en mai 1990, c’est la première fois que le SDF présente un candidat autre que le Chairman a une élection présidentielle. Après avoir été candidat pour le parti en 1992, de 2004 et de 2011, John Fru Ndi a passé le témoin à son vice-président Joshua Osih plébiscité le samedi dernier lors des primaires du parti.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here