Pour le Front social-démocrate (SDF), principal parti de l’opposition au Cameroun, les élections sénatoriales devraient ou doivent être annulées dans la région du sud-ouest. À cause des fraudes et des violences qui auraient entaché le scrutin.

La requête a été déposée hier au Conseil constitutionnel. D’après le texte, il n’y a pas eu élections dans 25 mars dernier dans les départements de Lebialem et Koupe-Manengouba, « en raison de la terreur et de l’horreur orchestrées par des hommes armés non identifiés ».

Autre motif : la participation des électeurs « fictifs et la fermeture à 16h30. « Ce qui est contraire à la loi », ont écrit les membres du SDF cités par des médias locaux.

Reste à savoir ce que dira le Conseil constitutionnel après examen de la requête. Toutefois, selon des estimations, le parti au pouvoir aurait remporté la majorité des sièges.

Source: camerounlink.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here