La grande surprise dans la région de l’Ouest au lendemain de l’élection sénatoriale qui s’est déroulée ce 25 mars 2018, ce sont les résultats venus des différentes circonscriptions électorales. La grande surprise vient du RDPC, dans le département du Haut Nkam, la Menoua et le Ndé, ce, au regard des consignes de vote venues du sommet du parti. On se rappelle que le secrétaire général du comité central, Jean Nkuété, est descendu sur le terrain himself, pour appuyer le sultan Ibrahim Mbombo Njoya, chef de la délégation permanente du comité central du RDPC dans la région de l’Ouest. Il ne fallait pas céder d’un seul pouce en accordant une seule voix à un parti de l’opposition. « Il faut faire confiance à notre liste, nous allons au Sénat œuvrer pour le développement de notre pays. En 2013 ne pouvant pas participer à cette élection, nous avons permis au Sdf de siéger au Sénat. Cette fois, nous demandons au Sdf en démocrates de nous voter», notait Jean Nkutété. En quittant la permanence du parti, tous les militants ont promis de voter à 100% les candidats du parti de Paul Biya dans la région de l’Ouest. Sauf que grande est la surprise issue des urnes, au regard des tendances des résultats. Dans les départements du Ndé, de la Menoua et du Haut Nkam, on considère qu’il y’a eu une sorte de trahison du parti. Alors que dans le Ndé, le 100% était attendu, au dé- compte, 01 on a eu une voix au profit de l’opposition, qui n’a aucun conseiller municipal dans ce département. De même dans le Haut- Nkam où le Parti de Pierre Kwemo, l’UMS, a bénéficié de 06 voix du parti au flambeau ardent. Alors que l’UMS dans la commune de Bafang, comptabilise 19 conseillers, elle se retrouve avec 25 votes. Dans la Menoua, 02 conseillers du RDPC ont voté l’opposition, ce qui a empêché les 100% attendus, dans un département où aucun conseiller d’un parti de l’opposition n’est représenté dans une commune. Seuls les Haut-Plateaux, Bamboutos, le Koung Khi ont tenu ferme la parole donnée.

L’opposition en faveur du RDPC 

Dans le département de la Mifi, alors que l’un des grands cadres du Sdf, en l’occurrence de député Oumbé Ndefo Sangong, à la fin du vote, assurait la fidélité aux orientations du parti, les résultats dévoilent le non-respect de l’engagement de certains conseillers. Sur les 69 votes que le parti de Paul Biya espérait, il se retrouve avec 76 votes en sa faveur. Le Sdf se retrouve avec 37 votes sur environ 43 conseillers municipaux une voix pour l’UDC et un bulletin nul. C’est dire que le RDPC a bénéficié de 7 votes de l’opposition. Certains commentaires indiquent que le vote offert à l’UDC qui n’a aucun conseiller municipal dans la Mifi, et le bulletin nul, viendrait des 5 conseillers municipaux du MRC, dont chacun était libre de s’exprimer. Dans le Noun, le RDPC attendait 110 voix de ses conseillers municipaux, mais a obtenu 112 votes, soient 02 voix venues de l’UDC qui a bénéficié de 150 voix.

Source: camerounweb.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here