CAMEROUN: 498 entreprises et 61 responsables sanctionnés pour corruption, voici les détails

Dans une interview accordée au magazine Conjoncture économique du mois de mars 2018, Abba Sadou, ministre camerounais en charge des Marchés publics (Minmap) révèle que, entre 2013 et 2018, 498 entreprises sont tombées sous le coup d’une sanction d’interdiction de soumission à la commande publique.

Le membre du gouvernement cite, entre autres motifs : production de faux documents, fraude, abandon des prestations, résiliation du contrat à leurs torts exclusifs. « Au vu de toutes ces sanctions, il y a lieu de relever que la gouvernance est désormais au cœur de l’activité des marchés [publics] », se félicite le ministre Abba Sadou.

Le Minmap signale aussi que 61 responsables « indélicats » ont été relevés ou suspendus pendant la période sous revue. Dans le détail, indique-t-il, six présidents de commissions de passation des marchés ont été retirés de « tout acte relatif à la passation et au contrôle de l’exécution des marchés pour actes de corruption avérés et mauvaises pratiques avérées ».

La même sanction a été infligée à six membres et secrétaires des commissions de passation des marchés. Idem pour 39 agents du Minmap. 10 personnes ont été carrément rayées du répertoire des experts des sous-commissions d’analyse. Par ailleurs, trois commissions de passation des marchés ont été dissoutes pour « manquements divers envers les autorités contractantes ».

Source: investiraucameroun.com

Laisser un commentaire / Leave a comment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here