Opération Epervier: la crédibilité du TCS sérieusement compromise, voici les raisons

Monsieur FAÏ-YENGO Francis, ancien gouverneur du Littoral, ancien PCA u port de Douala et aujourd’hui Président du conseil d’administration du Bureau National de l’Etat Civil (BUNEC) vient d’être interdit de sortie du territoire national, son nom figure dans la liste des personnalités rendue publique par le délégué général à la sureté nationale Martin Mbarga Nguele le 04 Avril 2018.

Dans cette liste aux côtés de l’ex gouverneur , figure un ancien Directeur Général du port de Douala, Dayas Mounoume .Une curiosité alors que selon le media en ligne Cameroon-info.net Dayas Mounoume, l’ex Directeur Général du Port autonome de Douala avait été condamné le 03 Juillet 2015 à 15 ans d’emprisonnement ferme par le TCS dans l’affaire de détournement des fonds publics, qui oppose l’Etat du Cameroun à l’ex Directeur général du Port autonome de Douala (Pad), Jean Marcel Dayas Mounoume et compagnie.’’ Selon une source au Tcs à Yaoundé, ce Tribunal a effectivement rendu son verdict tard hier soir du vendredi 03 juillet dans cette affaire qui s’inscrit dans le cadre de l’Opération épervier. La même source précise que, le principal accusé, Marcel Dayas Mounoume, a été condamné à 15 ans d’emprisonnement ferme. Ce denier comparaissait libre et laissait presque toujours ses avocats aller plaider sa cause devant les juges. Ce qui fait dire à notre source qu’une fois le verdict rendu, Marcel Dayas Mounoume a été immédiatement interpellé à son domicile situé au quartier Bali à Douala. «Depuis ce samedi martin, (04 juillet, ndlr), il est en route pour la prison de Yaoundé-Kondengui» indique notre source.’’ Camerooninfo.net.

Au port de Douala, les cadres contactés sont catégoriques, l’ex DG du port a quitté le Cameroun depuis plusieurs années déjà.Si cette information est vraie, cela va semer le doute quant à la crédibilité de la police judiciaire camerounaise, d’autant plus que cela ne souffre d’aucun doute pour les employés du port que Dayas avait été condamné par la justice Camerounaise.

Source: camerounliberty.com

Laisser un commentaire / Leave a comment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here