Ambazonie: les autorités sommées de quitter Buéa avant le 20 avril voici pourquoi

La création de nouveaux groupes armés dans le sud Cameroun entraîne des proportions inquiétantes à la crise anglophone. Un groupe armé affilié à la cause ambazonienne donne un ultimatum aux autorités de Buéa de quitter la ville en proie à l’insurrection.

Dans un message posté sur des médias proches de la République fantôme, le nouveau groupe rebelle Bakossi Ambazonia Warriors a envoyé un avertissement fort aux administrateurs résidant à Buea pour évacuer Buea avant le 20 avril.
D’après les propos du Porte-parole du groupe, “contrairement à d’autres forces de restauration, nous sommes en train de capturer et de garder le contrôle, nous ne sommes pas coupables”.

Il appelle la population de la ville de Buea et ses environs à stocker de la nourriture et d’autres produits de premières nécessité et de rester à la maison. Des jours d’après le 20 avril seront longs, assure-t-il.
A l’en croire, ce combat contre les autorités de Buéa est décisif dans la guerre contre la République du Cameroun. « Nous savons que délivrer notre capitale ne sera pas une promenade dans le parc, mais nous sommes prêts ».

Les ambazoniens occupent le Sud Cameroun et mènent depuis la déclaration de guerre de Paul Biya une bataille farouche contre l’armée déployée dans les zones anglophones. D’énormes pertes en vies humaines notamment du côté des civils comme militaires, des enlèvements fréquents des autorités, des incendies des villages…constituent le quotidien des anglophones.

Source: camerounweb.com

Laisser un commentaire / Leave a comment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here