Cameroun: Un journaliste de Vision 4 viré par le PDG pour avoir critiqué Biya sur Facebook, voici les détails

Bruno Bidjang n’est plus journaliste au sein du groupe de presse L’Anecdote. D’après une note d’information du groupe dont la rédaction de CamerounWeb a eu copie, le présentateur de l’émission « Voir Grand » sur Vision 4 vient, en effet, de se voir interdire l’accès aux locaux du Groupe de presse.

La note de service en date du 6 avril dernier précise que Bruno Bidjang devra également être retiré des foras du groupe l’Anecdote dans lesquels il a été ajouté.

Même si les motifs de cette décision ne sont pas officiellement connus, plusieurs indiscrétions indiquent qu’elle serait consécutive aux récentes prises de position publiques du journaliste à l’encontre du régime de Paul Biya.

Ci-dessous les publications de Bruno Bidjang sur Facebook:

C’EST MA DÉCISION

J’ai pris la décision de sortir de ma torpeur. J’ai pris conscience que je devais cesser de me taire. J’ai décidé d’exprimer mon ras-le-bol de cette gouvernance décadente qui accompagne notre pays dans sa descente aux enfers.
Notre silence perpétue ce système incompétent dans lequel nous évoluons. Il ne suffit pas de savoir que notre pays va mal. Il faut le dire haut et fort et agir afin de redresser la barre.

La mauvaise gouvernance qui empêche notre pays bien aimé le Cameroun est certes le fait de ceux qui estiment être le “choix du Peuple”, mais il est aussi le fait des hommes qui ferment les yeux sur les exactions des premiers. Elle est liée à ce que j’appelle notre “Spectateurisme”.

Même avec un nouveau président, c’est clair que rien ne va changer tant qu’on se comportera chez nous comme si on était des étrangers.

Paul Biya je t’ai toujours soutenu et en toute circonstance. Mais à voir ces images j’ai très mal. Comment peut-on dépenser plus de 2 milliards pour l’achat de ces véhicules sans s’en servir? Deux milliards en ruine sans que cela fasse du mal à personne! Cela me rappelle les tracteurs abandonnés d’Ebolowa.

Source: camerounweb.com

Laisser un commentaire / Leave a comment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here