L’instigateur du mouvement « Now », Me Akéré Muna veut ratisser large dans sa course à la magistrature suprême au Cameroun.

D’après les révélations du journal panafricain Jeune Afrique, l’ancien bâtonnier aurait eu un entretien avec l’ancien ministre de l’administration territoriale Marafa Hamidou Yaya.

La rencontre entre les deux hommes aurait eu lieu en décembre 2017 dans une cellule du secrétariat d’Etat à la Défense (SED) selon le journal qui ne donne, néanmoins, aucune précision sur l’objet ou le contenu du tête-à-tête.

Détenu au SED depuis avril 2012, l’ancien ministre n’a rien perdu de son influence. L’ancien collaborateur serait toujours membre du bureau politique du RDPC et entretiendrait encore ses réseaux dans les milieux industriels et diplomatiques comme le renseigne le journal Jeune Afrique.

Son soutien pèserait donc beaucoup pour la candidature de Me Akéré Muna qui multiplie son lobbying auprès de plusieurs personnalités aussi bien au Cameroun qu’à l’extérieur du pays.

En janvier dernier le candidat déclaré à la présidentielle de 2018 avait été aperçu à Addis-Abéba où il a rencontré plusieurs Chefs d’Etats africains en marge du 30e sommet de l’Union Africaine.

Entre autres hommes d’Etat rencontrés par le candidat, le président ghanéen Nana Akufo Addo, le président Rwandais Paul Kagamé et l’ancien président de la Tanzanie Jakaya Mrisho Kikwete.

Source: camerounweb.com

Laisser un commentaire / Leave a comment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here