Opération Epervier: qui sont les complices de Basile Atangana Kouna?

Oui, Atangana Kouna est un pion de la pègre qui dirige le Cameroun depuis le 6 novembre 1982. Oui, à partir des fonctions qu’il a occupé tant comme administrateur provisoire de la Société nationale des eaux du Cameroun (Snec) que comme directeur général de la Camwater, il a permis à la voyoucratie camerounaise de butiner le plus de milliards de F CFA possibles. Oui, Atangana Kouna est un voleur et mérite même la pendaison. Mais doit-il payer tout seul le prix ? Au nom d’une justice équitable et impartiale je dis NON.

D’après des sources au Tribunal de condamnation systématique (Tcs), des milliards de F CFA ont été distraits sous la direction d’Atangana Kouna. Mais posons-nous certaines questions pour être sincères. Oui, sous le règne d’Atangana Kouna, les inventaires de tous ce que possédait la Snec n’ont été réalisés qu’à moitié et 4 ans après la création de la Camwater, soit en 2010. Alors que l’inventaire de tout le patrimoine de la Snec aurait dû être fait dès la création de Camwater en 2006.

Où est donc passé une bonne partie du patrimoine de la Snec ? A qui est-ce qu’il a été vendu et pourquoi Atangana Kouna paye tout seul ? Est-ce la pratique des marchés fictifs qui explique cette absence d’inventaire de tout le patrimoine de la Snec dès la création de Camwater et qui sont les bénéficiaires de ces marchés fictifs ?

Oui, les sources du Tcs parlent aussi d’un marché de gré à gré de 453 933 614 signé sous Atangana Kouna avec le cabinet ECA en 2007. Qui se cache derrière ce cabinet ? Pourquoi son propriétaire ainsi que ses associés ne sont pas eux aussi poursuivis ? Oui, Basile Atangana Kouna a engagé des dépenses liées au paiement des honoraires de recouvrement des créances à hauteur de 1 091 939 267 F CFA dont on ne retrouve les traces à Camwater.
Mais pourquoi les bénéficiaires de ces honoraires de recouvrement ne sont pas eux aussi poursuivis ? Oui, sous Atangana Kouna, 1 748 271 496 F CFA ont été versés à des individus en termes d’avantages en nature et primes non justifiés, où en sont les bénéficiaires ? Où sont ceux des pourboires, des dons et services extérieurs de 5 639 000 000 de F CFA en 2003 et de 1 883 000 000 en 2004 du temps où Atangana Kouna gérait l’administration provisoire de la Snec ?

Veut-on nous faire croire qu’Atangana Kouna a détourné plus de 87 milliards de F CFA tout seul ? Pour une justice juste et équitable, Basile Atangana Kouna ne doit pas mourir seul. Tous ceux des barons du régime de Paul et leur relation ou pion qui ont pioché de l’argent tant lors de l’Administration provisoire de la Snec qu’au temps de Camwater-Atangana Kouna doivent eux aussi rendre gorge. Où tout le monde paye au même moment ou alors Atangana Kouna est laissé libre comme les autres. Ce n’est que justice.

Columnist: Michel Biem Tong

Laisser un commentaire / Leave a comment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here