C’est en début d’après-midi que l’information sur le kidnapping du vice-président de la cour d’appel du Sud-Ouest est tombée. Le magistrat Martin Mbeng a été enlevé tôt ce dimanche matin. Il est dit être un critique ouvert, un opposant aux séparatistes anglophones

Si pour l’heure on ne connaît pas l’identité et les motivations des ravisseurs de Martin Mbeng, on peut sans se tromper faire le lien entre ce kidnapping et le climat qui prévaut actuellement dans cette zone.

Les résidents d’Ewelle craignent pour leur sécurité après la disparition d’aujourd’hui du vice-président de la Cour d’appel du Sud-Ouest. Un habitant a déclaré qu’”un camion blindé et des véhicules transportant des soldats et des gendarmes du BIR sont à Ewelle pour dire aux villageois d’évacuer parce qu’ils vont mettre le feu à des maisons”

En effet, depuis le début de la crise anglophone, plusieurs personnalités de l’administration publique camerounaise on fait l’objet soit de kidnapping soit d’assassinat. Les ravisseurs, qui sont généralement des groupes armés de l’Ambazonie, utilisent leurs victimes pour faire chanter le pouvoir de Yaoundé. En milieu de semaine plusieurs touristes européens ont été libérés par des élément du BIR des mains des hommes armés dans la zone anglophone

Source: camerounweb.com

Laisser un commentaire / Leave a comment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here